Référencement : les 6 tendances qui vont marquer 2017

Posté le 12 decembre 2016 par Pascal Faucompré dans Référencement
2017-SEO

Qu’y a t-il à l’horizon pour les experts de l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) au cours de la prochaine année ? Nous partageons ici nos prédictions.

L’optimisation des moteurs de recherche évolue à une vitesse fulgurante. Comme 2016 arrive à son terme, il est temps d’examiner le paysage du référencement pour l’année à venir. Il y a eu de nombreux développements en SEO au cours des 12 derniers mois. Beaucoup de tendances marquantes en 2016 vont se poursuivre et se développer en 2017.
L’actualisation continue des algorithmes de Google marque ces derniers mois, ce qui nous présage de nouvelles tendances pour l’année qui arrive.

Le Contenu : plus que jamais important

Ce n’est pas une nouveauté, les moteurs de recherche se basent sur vos contenus pour optimiser les résultats dans les serp. Mais la tendance observée ces derniers temps, c’est la priorisation des textes longs bien détaillés (nombreux synonymes et termes associés). Des études montreraient que la longueur idéale d’un article pour un bon référencement semble être comprise entre 2 250 et 2 500 mots.

Les contenus comme la vidéo ou les infographies sont particulièrement appréciées du moteur de recherche leader, l’une favorisée dès les premiers résultats, l’autre notablement bien représentée dans les moteurs de recherche d’images (Google Image ou Pinterest).

tendance-videoStatistiques issues de cette infographie

Pensez à bien travailler les balises SEO de ces contenus

Un contenu adapté aux assistants vocaux

Une des tendances qui marquent ces derniers temps est l’usage des assistants vocaux de type Siri (Apple),  Google Now ou Alexa (sur Amazon Echo). Le cabinet Tractica estime que 504 millions de personnes dans le monde utilisent en 2016 un assistant numérique et 1,6 milliards devraient passer le pas en 2020.

l'usage des assistants vocaux d'ici 2020 D’autres statistiques sur Statista

Une tendance qui bouleverse le monde du référencement. L’usage de ces applications étant souvent orienté sous forme de question, il faut dès lors optimiser ses titres de page et travailler ses rich snippets pour répondre au plus près des préoccupations des utilisateurs.

Par exemple, disons que vous demandez à Google des instructions pour la cuisson d’un pain de viande. Les SERP comportent une réponse riche (également appelée «réponse directe» ou «aperçu en vedette»), suivie par des listes de recherche contenant des extraits riches pertinents pour les recettes, comme les avis, les notes, le temps de cuisson et les informations sur les calories :

make-meatloaf-742x600Un travail de fourni qu’il faut réaliser dès la conception du contenu !

La géolocalisation boostée

Le fait marquant de 2016 est le gros travail effectué par Google sur ses applications de géolocalisation comme Google Maps et ses Local Guides. La fiche Google My Business a été ainsi améliorée avec des informations plus complètes (photos, vidéos) qui se retrouvent désormais dans sa carte. Local Guides a recruté de nombreux contributeurs afin de donner  leurs avis sur des lieux de leurs localités et de leurs séjours.

local-guidesIl devient donc nécessaire à toute entreprise à zone de chalandise restreinte (ville, département) de bien optimiser son compte Google My Business et de le faire vivre (via Google+) pour espérer remonter dans les résultats de Google.

Des sites multi-plateformes (responsive et rapide)

Ce n’est pas nouveau, mais la tendance va s’accentuer en 2017, il faudra désormais un site totalement compatible pour le mobile. On le sait bien maintenant, le mobile est de plus en plus utilisé (par les + jeunes). Dans le monde, le mobile est le premier device pour l’usage d’internet, mais en France,  seulement 23 % de consultations réalisées à partir d’un smartphone et 6,5 % via une tablette.

linternet-mobile-depasse-pour-la-premiere-fois-linternet-fixe-dans-le-monde-web-teteEt si vous avez fait le choix d’une version mobile pour votre site / blog, il va falloir revoir votre stratégie, car Google privilégie désormais son application AMP (eng) dans les résultats de recherche mobile.

Pour les propriétaires de sites sous CMS WordPress, Joomla ou Drupal , il sera facile d’adapter votre site web en installant l’extension AMP dédiée. Pour les autres, cela va être, généralement, plus compliqué !

Et depuis que Google a introduit le projet AMP, l’importance de la vitesse, en particulier sur les appareils mobiles, a grandi. Google a toujours su que les temps de chargement lent nuit à l’expérience utilisateur, c’est pourquoi un retard d’une seconde entraîne un 7 % de réduction (eng) des conversions. Avec AMP, Google peut amplifier l’importance de la vitesse.

Un outil de test de vitesse est mis à disposition par Google : PageSpeedInsight

La qualité des liens (internes et entrants)

Un backlink, c’est un lien hypertext qui pointe vers votre site. Quand un site web fait un lien vers le vôtre, il envoie un signal à Google, comme un vote « +1 ». Plus vous avez de liens provenant de sites de bonne qualité, plus vous aurez de faciliter à vous placer haut sur des requêtes concurrentielles dans les résultats de Google. Pour développer son Netlinking il y a plusieurs possibilités : Annuaires web, Articles invités (Guestblogging), communiqués de presse en ligne, partenariat, articles sponsorisés, … les possibilités sont infinies !

L’optimisation de son maillage interne est primordiale. Il est capital de miser sur des liens qui pointent vers un contenu de même niveau ou de niveau supérieur. Cependant, le moteur de recherche peut voir cette action comme une sur-optimisation puisqu’une seule page peut intégrer plusieurs liens.

Le https prioritaire en 2017

Depuis déjà plusieurs années, Google fait de https un facteur de référencement. C’est la solution pour rendre le web plus sûr. Les résultats commencent à s’en ressentir puisque pour les utilisateurs Windows au 31 Octobre 2016, près de 53% des pages visitées sont en HTTPS.

top-500k-sites-httpsD’ailleurs, WordPress a anticipé car tous les blogs en nom de domaine propre sont au HTTPS depuis avril 2016 et désormais certaines fonctionnalités nécessiteront le HTTPS.


Pour finir quelques statistiques à retenir pour 2016 (source)

infographie-20-SEO-Statistiques-2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon Habitat Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *