Bâtiment & habitat : les tendances marketing pour 2017

Posté le 14 novembre 2016 par Pascal Faucompré dans Webmarketing
une-webmarketing-2017

Avec la concurrence féroce que se livrent le secteur marchand de nos jours, les études de marketing sur le comportement des internautes et la manière d’influencer leur décision d’achat montrent à suffisance la nécessité pour ces entreprises de prendre de l’avance. Le boom des smartphones et des objets connectés a une fois de plus révolutionné le marketing digital résolument tourné vers une stratégie multi-canal (utilisation simultanée des vidéos instantanées, bots messenger, Twitterbots… ). Ainsi quelques exemples commencent à poindre du côté des réseaux sociaux comme Facebook, Google et certaines places de marché qui n’hésitent pas à utiliser leur Big Data pour personnaliser les offres propres à chaque client ou visiteur. Alors, quelles seront les tendances du marketing digital pour l’année 2017 ?

Le Big Data au service du marketing digital

big-dataPour l’entreprise l’amoncellement de données de toute part (service commercial, marketing, Réseaux Sociaux, SAV, …) nécessite aujourd’hui un traitement spécifique. L’enjeu du Big Data est de pouvoir traiter ces masses de volumes de données pour développer une stratégie commerciale et de marketing digital cohérente.

Le Big Data se caractérise par la notion des 3 grands V :

  • Volume de données très important à traiter qui provient des informations collectées auprès des utilisateurs ;
  • Vitesse de traitement pour un accès en temps réel aux différentes informations afin de pouvoir les présenter aux visiteurs en tenant compte de leurs préférences ;
  • Variété des données qui proviennent de divers canaux : médias sociaux, vidéos, inscription sur divers formulaires et même des scripts (non malveillants) pour collecter des données lorsque vous visitez un site web.

Le Big Data joue un rôle considérable dans la collecte des données afin d’améliorer les performances énergétiques d’un bâtiment. Cette ressource des données collectée, via notamment les objets connectés, est appeléee le Smart Building. Elle rend les bâtiments plus efficaces en termes de confort et d’efficacité énergétique.

Le Big Data va également permettre de développer un internet de l’énergie grâce à un nouveau réseau énergétique décentralisé afin de mieux répartir les sources d’énergie. Par ailleurs, le développement du BIM (la modélisation des données du bâtiment)  avec ses méthodes de travail et une maquette numérique paramétrique 3D qui contient des données intelligentes et structurées, devrait amener à considérablement réduire les coûts de construction dans l’industrie du bâtiment. Les constructeurs, les architectes et autres acteurs qui intègrent déjà le BIM dans leur processus  y trouvent de nombreux avantages et prennent une longueur d’avance sur leurs concurrents.

L’intelligence artificielle réinvente le marketing

L’intelligence artificielle appliquée au marketing offre des perspectives fascinantes, mais semble quelque peu inquiéter au vu des avancées considérables depuis une dizaine d’années. Après avoir parlé de marketing programmatique (actions de marketing réalisées automatiquement), le marketing automation prend désormais le pas pour répondre à la démultiplication des ambitions automatiques que se livrent les ingénieurs du marketing.

L’intelligence artificielle va analyser de manière très fine le comportement des clients dans le but de prévoir des actions hyper personnalisées et ainsi les automatiser. Nous ne parlons pas de ce qui est en devenir, mais de technologies avancées qui existent déjà et logées sur de gros serveurs pour prévoir à l’avance ce dont nous avons besoin.

Pour communiquer, les serveurs d’intelligence artificielle ont besoin d’être mis en réseau, mais les laboratoires de Google Brain sont parvenus à créer un programme unique et très avancé qui communique sans être compris des autres intelligences. Les deux intelligences artificielles baptisées « Alice » et « Bob » ont réussi à créer eux-mêmes un algorithme qui leur permettait de communiquer sans la présence d’une autre intelligence artificielle tierce. Même les chercheurs de chez Google n’ont pas pu déchiffrer ce nouveau langage.  On dirait de la pure science fiction ! Et si cette nouvelle avancée est appliquée au marketing digital, on peut imaginer un bond de géant dans la modélisation des comportements d’achat, l’anticipation des besoins des clients et les précieux conseils donnés aux commerciaux pour mieux cerner leurs potentiels clients.

Nous utilisons déjà tous les jours les applications d’intelligence artificielle, notamment les assistants comme Siri d’Apple, Cortana de Microsoft ou Google Assistant (ex Now). Grâce à ces assistants personnels intelligents qui équipent nos smartphones, on peut lui communiquer d’exécuter diverses tâches : lancer un appel téléphonique, envoyer des messages, faire une recherche sur le web, et pourquoi pas dans un futur proche obtenir des devis en ligne de projets architecturaux en quelques secondes grâces aux big data générées dans le BIM ?

Un exemple concret de l’application de l’intelligence artificielle au monde de la botanique avec une start-up berlinoise nommée Natural Vision qui propose de reconnaître la biodiversité.

La réalité virtuelle (VR) : nouvelle perspective pour le marketing

La réalité virtuelle est une nouvelle technologie qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un environnement artificiel et avec lequel il va interagir par le toucher, l’ouïe,  l’odorat et surtout la vue. C’est une imagerie en temps réel qui offre la possibilité de réaliser un certain nombre d’actions dans un univers synthétique créé par ordinateur dans le but de faire vivre à l’utilisateur des sensations inédites, comme s’il s’y retrouvait en réalité.

La réalité virtuelle offre alors la possibilité pour les grandes marques de répondre à certains challenges du marketing digital qui était jusque-là encore impossible :

  • L’immersion : grâce à un casque 3D de réalité virtuelle, l’utilisateur va être immergé dans un univers qui lui permet de mieux se concentrer sur le produit qu’il veut acquérir ;
  • L’impact : il n’y a pas plus grand impact pour susciter chez l’utilisateur des sensations intenses que la réalité virtuelle. Cet impact est plus efficace que les publicités dans les médias traditionnels ;
  • Une expérience mémorable : l’homme est enclin à se souvenir des histoires ou des évènements vécus. Écouter une pub dans un média ou lire une brochure peut vite s’oublier alors que vivre une expérience de réalité virtuelle avec un casque 3D restera graver dans nos mémoires. Une expérience qui pousse plus facilement un utilisateur à procéder à un achat.

La réalité virtuelle est donc un nouvel axe de communication qui peut être appliqué de manière efficace à l’habitat. Un constructeur ou un architecte peut proposer à ses clients des visites de chaque pièce d’une maison à l’aide des masques de réalité virtuelle avant même que la maison ne soit construite. La réalisation virtuelle des environnements dans l’architecture offre au client une meilleure visualisation du projet pour un marketing interactif architectural et efficace.

L’exemple ici de Maro Architectes qui présente Perception sa solution de plan interactif basé sur la réalité virtuelle. Les clients sont bluffés, regardez leurs réactions et témoignages …

La réalité augmentée pour un marketing innovant

Contrairement à la réalité virtuelle, la réalité augmentée est réalisée à partir d’une image vraie, complétée en temps réel par des données affichées par un smartphone, des lunettes connectées ou un affichage à tête haute par exemple. Un marché en pleine expansion et qui pourrait représenter, d’après une étude réalisée par Capgemini et Jupiter Research, plus de 7 milliards d’euros d’ici 2020 et sera considéré comme l’avenir de la publicité personnalisée.

Pokémon Go est de loin l’application de réalité augmentée qui offre l’expérience marketing la plus avancée. Le jeu a connu un succès fulgurant à travers la planète, ce qui a suscité quelques initiatives (plus ou moins volontaires) d’enseignes ayant attirées  les chasseurs de Pokemon dans leurs établissements. Et cela devrait aller plus loin prochainement avec la possibilité d’offrir des codes promotionnels spécifiques au jeu !

IKEA, le géant dans le design et la déco l’a parfaitement compris. L’entreprise a intégré la réalité augmentée dès 2013 pour illustrer son catalogue en projetant les différents meubles dans chaque pièce de la maison via les applications smartphone et tablette. Le client peut ainsi se projeter dans l’aménagement de son espace et choisir plus facilement le type de mobilier qui correspond à ses goûts pour chaque pièce de la maison.

Cette technologie de réalité augmentée est finalement plus facile à intégrer, via  une application en ligne sur un smartphone, pour présenter des rendus en 3D par exemple d’un projet futur de construction directement sur le terrain d’un utilisateur qui pourrait se trouver à l’autre bout du monde. Dans la vidéo ci-dessous Enozone présente une application en 3D temps réel des bâtiments Plastic Omnium en réalité augmentée.

Les bots : la nouvelle arme du marketing digitale

Funny robot sit with headphonesLes bots ou assistants virtuels sont des petits programmes bénéficiant d’une autonomie dont le rôle est d’exécuter des tâches automatiques. Ils vont s’appuyer sur un outil conversationnel pour offrir aux utilisateurs des renseignements spécifiques sur un contenu. Le but est d’établir une communication avec le client sans l’aide d’un humain. Un bel exemple finalement de l’exploitation de l’intelligence artificielle appliquée aux big data. Les applications de messaging (Whatsapp, Viber, Messenger) sont d’ailleurs en première ligne pour exploiter ces technologies.

De son côté, Twitter vient de lancer ses chatbots pour services clients afin de donner la possibilité aux entreprises de communiquer avec leurs abonnés en temps réel. Ces chabots permettent automatiquement de décrypter les besoins de l’abonné afin de lui apporter les réponses rapides.

Pour Facebook, son assistant personnel Bot Messenger permet aux utilisateurs d’accéder à la demande sur divers renseignements d’une marque, d’acheter un produit ou de réserver un restaurant. Les laboratoires de Facebook qui travaillent sur l’intelligence artificielle ne comptent pas s’arrêter là. Ils prévoient d’anticiper les besoins du consommateur en créant des bots avec lesquels il sera possible d’interagir avec la voie.

Dans le monde du bricolage, on pourrait imaginer des bots pour Google, Twitter ou Facebook qui répondraient en temps réel et automatiquement aux questions que se poseraient les visiteurs, comme on le trouve déjà sur des forums ou blogs.

En analysant de manière profonde les dernières études sur les comportements des consommateurs, on est convaincu que certaines tendances du marketing digital vont se démarquer dès 2017. La concurrence est rude quelque soit le domaine dans lequel on exerce, les entreprises qui connaîtront à l’avenir une croissance seront celles-là qui auront intégrées dans leur stratégie de marketing les dernières innovations de Big Data, d’intelligence artificielle, de réalité virtuelle… afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs toujours fluctuant.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon Habitat Web

1 pensée sur “Bâtiment & habitat : les tendances marketing pour 2017”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *