Le content marketing est comme l’amitié : 3 points de comparaison

Posté le 29 août 2016 par Christian dans Content Marketing
Le marketing est comme l'amitie 3 points de comparaison

« Le content marketing est comme l’amitié. Il y a énormément de moments clés dans une amitié, vous ne pouvez être invité que si vous faites partie de la conversation ». Ces mots viennent de Mark Walker, responsable du marketing de contenu à Eventbrite UK. Dans le passé, vous deviez créer une campagne pendant un certain laps de temps et essayiez d’établir des objectifs isolés pour cette campagne. Or, la cadence pour une édition de contenu doit être plus fluide, il doit y avoir toujours quelqu’un pour poster ou tweeter.

Evolution entre les commerçants et les consommateurs

Le 25 mai à Londres au salon de Contently, Walker a parlé de la façon dont la relation entre les commerçants et les consommateurs a évolué. Les consommateurs sont toujours sur leur smartphones et les réseaux sociaux, alors pourquoi cela ne devrait pas être de même pour les marques ? Walker a souligné que l’approche des campagnes de marketing n’est pas obsolète, il est juste différent.

Aujourd’hui, les consommateurs attendent un mélange de contenu : à la fois un contenu constant provenant des réseaux sociaux et une garantie de commercialisation comme c’est le cas des livres électroniques qui mettent l’accent sur les questions majeures. Mais être prêt 24h/7 est à la fois épuisant et coûteux si ces marques ne suivent pas un meilleur système. Nikhil Kalanjee qui travaille sur le marketing numérique de Hewlett Packard déclare : « les gens se rendent pas compte qu’il est bon de parler avec des pointures, mais la ressource et la coordination sont manquantes ».

Voici quelques solutions à ces problèmes :

Soyez patient !

Etre sûr tout le temps est un travail difficile, peu importe les sujets que vous couvrez. Le marketing de contenu est essentiellement un marathon et vous aurez besoin de dépenser de l’argent pour l’exécuter. Vous ne pouvez donc pas commencer le sprint tout de suite. Le meilleur conseil est de débuter lentement pour obtenir rapidement des résultats. Pendant l’évènement, Walker a parlé de la valeur de l’utilisation des logiciels libres pour commencer. Il a également expliqué comment gérer sa technologie et l’a séparé du reste de l’organisation, ce qui permet à une équipe d’être plus flexible et indépendante.

Ne créez pas tout vous-même

Sauf si vous avez un budget illimité, vous pouvez probablement embaucher toute une équipe de rédacteurs et d’éditeurs à temps plein. Mais si votre objectif est de développer une stratégie dans votre service, vous pouvez toujours produire assez de contenus en vous appuyant sur les pigistes et les ressources existantes.

« Le nombre d’articles que vous produisez n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est votre auditoire » a déclaré Kalanjee. Il poursuit en disant : « je ne suis pas un grand fan de la production interne que ce soit en entreprise ou dans les agences. Il est difficile de trouver des gens dans la société qui peuvent écrire de belles histoires » Pour remplir la cadence d’édition, Kalanjee a également souligné la valeur de la curation par ces termes : « notre contenu est d’environ 40% pour l’organisation et 60 % pour la rédaction et je souhaite passer à des contenus plus organisés à l’avenir. »

Ne vous laissez pas séduire par la quantité

L’adoption d’une stratégie sur le contenu ne signifie pas toujours que vous devez publier incessamment. S’il y a des temps morts dans votre secteur d’activité, vous devez être vigilant pour agir avant qu’ils ne se prolongent. Si vos clients vous tweetent sur un problème de service à la clientèle, vous devriez avoir la possibilité de leur répondre assez rapidement.

Pourtant, il existe des moyens d’utiliser efficacement les ressources afin de maximiser votre rendement comme un investissement. Ce mois-ci, Chris Marais un acteur du marketing numérique prévoit de réduire sa production de contenus pour faire plus de la création « d’articles pour héros ».

Pourquoi ? Parce que créer plus de contenus ne fait qu’alimenter de meilleur résultats sur un seul point. Même si vous réduisez la production de contenu, il n’y a aucune garantie que votre public va croître à la même échelle.

« Nous avons atteint un point de rendement décroissant en publiant plus » a déclaré Walker. Il poursuit : « mais je ne crois pas à un compromis sur la qualité des articles ».

(Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *