La structure d’un article pour le web

Posté le 15 janvier 2016 par Christian dans Content Marketing
structure d'un article pour le web

L’écriture pour le web ne s’improvise pas. Il faut tenir compte d’un certain nombre de paramètres dédiés pour les contenus web, comme les spécificités de lecture à l’écran, la pertinence des mots clés pour un meilleur référencement, etc. Dans cet article, vous découvrirez un ensemble de bonnes pratiques pour définir la structure de votre article et apporter la meilleure expérience au lecteur.

Un titre accrocheur

Le titre est l’élément le plus déterminant de votre article puisqu’il peut influencer l’internaute à lire ou non votre article. Il faut donc donner un titre accrocheur qui suscite l’intérêt chez le lecteur,  qui lui apprendra de nouvelles informations en lisant l’article. Donnez de la valeur au titre, qu’il soit explicite, en rapport direct avec le contenu. Il faut éviter de se confondre dans des titres imagés ou créatifs juste pour épater le lecteur. En procédant ainsi, vos titres auront un impact positif sur les moteurs de recherche et susciteront l’intérêt des visiteurs.

En outre, le titre ne doit pas excéder 80 caractères parce que c’est la taille requise pour être affiché dans les moteurs de recherche. Par exemple, évitez des titres comme « Avoir plus de fans sur Facebook » ; préférez plutôt « Comment tripler le nombre de vos fans sur Facebook ? » ou « 8 étapes pour tripler en 1 mois vos fans sur Facebook ».

Une introduction qui donne envie au lecteur de lire l’article

Après le titre, le lecteur doit avoir une bonne appréciation avant même de poursuivre le reste du contenu. Il faut rappeler le contexte qui sera développé ensuite et apporter une meilleure compréhension aux lecteurs sur la problématique ou l’information que vous souhaitez aborder. Ayez toujours à l’idée que l’introduction constitue la base de l’information, le reste du contenu ne fait que détailler en profondeur en abordant les détails du sujet.

Adopter la méthode des 5 W pour réussir votre introduction : Who (Qui) ? What (Quoi) ? When (Quand) ? Where (Où) ? Why  (Pourquoi) ?

Le cœur de l’article : le contenu

Le contenu est sans contexte la partie la plus longue de l’article. C’est la partie qui apporte le plus d’informations au lecteur.

Il doit être structuré en sous-titres afin d’aérer le texte pour une lecture aisée. Ces sous-titres permettent de délimiter le contenu avec des idées bien précises. Il est inutile de répéter le titre principal de votre article dans l’un de vos sous-titres. Mettez-vous à la place du lecteur pour produire un ensemble cohérent des idée.

Ajoutez des mots clés dans le texte pour influer sur le référencement de votre contenu. Selon une étude de Médiamétrie-eStat en 2012, plus de 50 % des français arrivent sur un site par les moteurs de recherche d’où l’intérêt de bien sélectionner vos mots clés pour assurer une audience importante des visiteurs. Bien entendu, les mots clés doivent être en relation avec le contexte de votre contenu. Par exemple, si vous souhaitez vendre vos services d’architecture à Lyon, « architecte éco-construction à Lyon » serait un ensemble distinctif de mots clé.

La question sur la longueur du contenu est également essentielle. Jusqu’ici, il était admis qu’un texte devrait faire au moins 300 mots, mais ce n’est toujours pas le cas. Selon John Mueller de « Webmaster Trends Analyst » : « Il n’existe pas de longueur de texte minimum, il n’y a aucun nombre d’articles minimum à publier par jour et il n’y a pas non plus de nombre de pages web minimum qu’un site internet doit avoir ». Toutefois, il faut reconnaître qu’il y a une longueur de texte à ne pas dépasser : pas plus de 1000 mots, au risque de lasser le lecteur.

Mettez en valeur votre texte

Mettre en valeur votre texte en apportant de petits détails qui facilitent l’ergonomie, ce qui est très apprécié des lecteurs. Utilisez des images pour illustrer votre texte. Le meilleur texte sans aucune image ne suscite pas d’intérêt chez l’internaute. Une fois de plus, privilégiez des images qui sont en conformité avec le texte.

Énumérez les idées d’un même sous-titre avec des puces, elles facilitent grandement la lisibilité et la structuration d’une foule d’informations à mettre en évidence. Pensez aussi à mettre en gras vos mots clés ou des expressions importantes pour retenir l’attention des internautes.

Aérez vos textes par des paragraphes et utilisez des couleurs lisibles et facilement identifiables (couleurs des liens). La vidéo est devenue un élément essentiel dans le référencement, elle pourra simplifier la compréhension de vos lecteurs sur un thème donné. N’hésitez donc pas à les intégrer autant que possible.

La conclusion et l’appel à l’action

Faites une conclusion qui résume parfaitement l’article de telle sorte que si l’internaute devait lire uniquement l’introduction et la conclusion, il aurait une bonne idée sur le sujet. Revenez une fois de plus sur la problématique abordée dans le sujet de l’article et indiquez une réponse précise. La conclusion ne doit pas seulement clore le contenu, elle doit aussi faire un appel à l’action pour pousser le lecteur à réagir dans les commentaires au sujet de l’article.

Votre article doit être le plus simple possible parce qu’il sera lu par des personnes de diverses origines et d’instructions différentes. Évitez des phrases trop longues qui pourraient nuire à la compréhension des lecteurs en privilégiant des phrases courtes.

Et vous, quelles sont vos astuces pour rédiger un bon article web ?

1 pensée sur “ La structure d’un article pour le web”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *