Mettre en place une stratégie Social Media dans l’habitat, le bâtiment, la construction ou la rénovation

Posté le 23 janvier 2014 par Pascal Faucompré dans Social Media
smo-habitat-batiment-construction-renovation

Les réseaux sociaux présentent de nombreux intérêts pour les entreprises du bâtiment. Si vous oeuvrez dans la construction, la rénovation, en qualité de prestataire ou de fabricants de matériaux ou d’équipements, voici quelques précieux conseils avant de vous lancer dans l’univers du social media.

Présents sur de nombreux supports depuis 2010, nous avons désormais le recul nécessaire et l’expérience de clients de votre domaine d’activité, pour vous prodiguer ces quelques précepts…

NB : ceci est un article non exhaustif et volontairement sommaire destiné aux néophytes.

¤ Avant propos

Avant de vous vanter les mérites des réseaux sociaux pour votre marque, il est important de prendre conscience des risques à s’y engager en dilettante ou avec peu de moyens.

  1. Les réseaux sociaux, c’est du temps à consacrer
  2. Les réseaux sociaux, c’est aussi de la surveillance
  3. Les réseaux sociaux, c’est une animation régulière
  4. Les réseaux sociaux, c’est le risque de s’exposer aux critiques
  5. Les réseaux sociaux, c’est pratiquer la diplomatie
  6. Les réseaux sociaux, c’est une affaire de spécialistes
  7. Les réseaux sociaux, c’est un budget minimal à engager
  8. Les réseaux sociaux, c’est de la patience et de la persévérance

Si malgré ces contraintes, vous vous sentez prêt à vous engager dans l’aventure, vous pouvez alors lire la suite …


¤ Définir ses objectifs et sa cible

Tout comme pour n’importe quelle autre stratégie marketing, il va de soi que pour choisir ses supports, vous devez commencer par déterminer vos objectifs et la cible.

 

Quelles sont les raisons qui peuvent vous pousser à vous lancer sur les réseaux sociaux :

  • booster votre référencement internet
  • améliorer votre e-reputation, votre expertise métier
  • susciter de l’interactivité, pour apprendre de vos clients
  • générer des contacts, des ventes
  • pour étaler votre vie personnelle au grand public !

Si le dernier point vous tentait, hormis si votre activité tourne autour de votre personnalité (artiste, politique, sportif, …), il y a de forte chance que votre stratégie échoue !!

Concernant la cible, il faudra distinguer les professionnels des particuliers, les catégories sociales et enfin les âges. D’autres critères peuvent intervenir, comme les horaires de disponibilités, l’équipement du foyer, le statut familliale ou la sensibilité aux nouvelles technologies.


¤ Choisir les supports

Il existe pléthore de réseaux sociaux. Mais tous n’ont pas le même impact en fonction de l’objectif et de la cible fixés. Certains ont toutefois plus d’intérêts que d’autres !

Voici un récapitulatif des incontournables :

  • Google+, pour l’assurance d’un référencement
  • Twitter, pour la presse et les pros
  • Facebook, pour le fun (car coûte cher à l’usage)
  • YouTube et Dailymotion, pour des vidéos de qualité
  • LinkedIn et Viadeo, pour se faire connaître des pros
  • Pinterest, si vos produits/prestations sont très visuels
  • Slideshare, pour alimenter en documentations

D’autres applications sont également en devenir sur le mobile comme Instagram, Watsapp, Snapchat, Line ou Vine, mais leur impact est incertain et leur animation encore compliquée.

Ne pas négliger non plus, les sites communautaires dédiés à l’habitat.

Enfin, tenir un blog est un bon moyen de valoriser votre expertise et de référencer votre marque/entreprise, tout comme la curation, qui consiste à répertorier toutes les publications utiles à votre clientèle sur un support dédié (tel Scoop.it)


¤ Elaborer un échéancier de publication

Ouvrir un compte sur ces réseaux est une première étape. Il vous faudra ensuite les personnaliser en y ajoutant logo, descriptif et liens vers vos autres sites/supports.

L’étape la plus importante dans la mise en place de cette stratégie sera de déterminer avec minutie le type d’animation, c’est à dire le type de contenus à publier sur ces réseaux. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • soit c’est un contenu que vous avez produit (article, slide, photos, vidéos, …)
  • soit c’est un contenu tiers libre de droit pour le partage (travail de veille à effectuer)

Le meilleur moyen pour développer et dynamiser une communauté est de lui apporter un contenu de qualité (exclusif, à forte valeur ajoutée) et de manière régulière. Il faut donc définir un échéancier de publication pour chacun des supports. Et si vous comptez sur la programmation pour publier en différer, tous les supports ne le permettent pas !

Et c’est là que commence la difficulté : car tout ceci est chronophage !


¤ Faire appel à un community manager

Vous l’aurez compris, être présent sur les réseaux sociaux demande à la fois du temps et des compétences. Les supports évoluant chaque jour, et les outils avec, il faut se tenir continuellement informé des nouvautés.

Tout ceci est le travail du community manager.

Mais est-ce utile de recruter un community manager à plein temps ? Votre structure le permet-elle ?

Il existe une solution plus simple et efficace : le freelance.

Le plus souvent passionné par son métier (puisqu’il l’a choisi), le community manager sera aussi force de proposition pour la mise en place de votre stratégie. Et s’il est spécialisé dans votre domaine, du bâtiment, notamment, il parlera le même language que vous et vos clients.

Prenez bien en compte que 70% des contenus réalisés sur votre entreprise sont désormais publiés par les internautes (blogs, réseaux sociaux, forums, …). La personne qui prendra la parole à votre place sur les réseaux sociaux devra donc bien connaître votre secteur d’activité, votre clientèle et lui parler un langage adapté. Faites confiance à un professionnel expérimenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *